Les quatre piliers de la santé

Nous mettons des aliments dans notre corps pour différentes raisons. En effet, l’acte de manger a de multiples motivations! Nous convenons qu’il faut manger pour avoir de l’énergie, de la vitalité et une bonne santé. Cependant, il peut arriver de se nourrir pour le plaisir, par tristesse, à cause du stress, par habitude ou simplement pour socialiser. En observant la situation, même si on sait que la plupart du temps on mange pour obtenir de l’énergie, on est bien plus souvent motivé par nos besoins émotionnels, nos codes culturels ainsi que par la croyance en un système donné tel que le Guide alimentaire canadien. Et ce n’est pas tout!  Au-delà de la nourriture, un processus de traitement des aliments agit dans votre corps à travers les quatre piliers de la santé. C’est ce que nous verrons en détails.

Se poser les bonnes questions

Soyons lucide avant de mettre des aliments dans notre bouche. Posons-nous la question : pourquoi vais-je manger? Ainsi, par cette prise de conscience, vous serez en mesure de faire des choix plus justes. À condition bien sûr de connaître la réponse. L’alimentation conventionnelle d’aujourd’hui répond-elle vraiment à ce dont nous avons besoin? Allons-nous vraiment trouver la santé et l’énergie dans les produits transformés?

Digestion

Ce n’est malheureusement pas tout ce qui entre dans notre bouche qui procure de l’énergie. Il s’agit plutôt d’un potentiel énergétique. Nous ne sommes pas ce que nous mangeons, mais plutôt ce que nous réussissons à digérer. Il est primordial que les quatre piliers de santé fonctionnent bien. En effet, la digestion, l’absorption, l’utilisation et l’élimination doivent bien s’opérer à l’intérieur de notre corps. Nous verrons plus loin qu’ils contribuent à une santé optimale.

Environnement cellulaire

Il faut comprendre l’être humain à partir du niveau cellulaire afin d’atteindre l’énergie, la santé et la silhouette souhaitée. La clé réside dans le fait que nos trillions de cellules ont besoin de vivre dans un environnement propre et alcalin afin de produire les enzymes qui décomposent la nourriture en éléments (nutriments). C’est sous cette forme simple que le corps peut les utiliser. La propreté intérieure est donc la règle la plus importante dans notre vie. Le corps produit déjà des déchets naturellement, des trillions de cellules qui font pipi et caca à l’intérieur de nous ! À cela s’ajoute un mode de vie malsain, un niveau de stress élevé, une alimentation contre nature, ainsi que des breuvages acidifiants. Heureusement, nous avons quatre organes éliminatoires qu’il est important de garder fonctionnels: intestins (selles), reins (urine), peau (sueur), poumons (expiration).

Les deux liquides essentiels

Le corps humain est un amas de cellules baignant dans 2 liquides : le sang et la lymphe. Le sang pourrait ressembler à la cuisine de l’organisme parce qu’il transporte l’oxygène et les nutriments aux cellules. La lymphe quant à elle pourrait être comparée à un réseau d’égouts d’une maison, car c’est elle qui reçoit les déchets cellulaires acides qui ne peuvent être retournés au foie pour être traités. 80% des déchets de la lymphe sont éliminés par les reins et les intestins. Le reste est éliminé par le colon, à travers sa membrane, et par la peau, considérée comme le troisième rein.

Besoin cellulaire 

Nos cellules ont besoin d’oxygène pur.  Oui, nous sommes une machine à air, même si nous sommes composés de 65% d’eau. Ensuite, les cellules ont besoin de nutriments: sucre simple, acides aminés, acides gras,  vitamines, minéraux et oligo-éléments (fer, silicium, zinc, cuivre, brome). La nourriture doit être réduite en la plus petite fraction afin que nos cellules soient capables de bien assimiler. Cependant, si un élément n’est pas bien digéré, il pourrira et fermentera dans l’intestin, créant ainsi encore plus d’acidité.

Voici les quatre piliers de la santé

Étape 1 : digestion

Quand on parle des quatre piliers de la santé, la première étape consiste à digérer ce qui a été mangé. Nos cellules sont incapables de décomposer des substances complexes. Donc, elles produisent des enzymes digestives (en carence chez la plupart d’entre nous) qui les décomposent en éléments simples. Pour faciliter la digestion, nous savons tous que nous devons mastiquer. C’est un réflexe mais souvent nous ne prenons pas le temps… Sachez que la mastication lente permet aux enzymes d’entreprendre un travail plus profond.

Sucre simple

La meilleure source de sucre simple est celle des fruits et des légumes puisque la plupart de ceux-ci sont déjà des sucres prédigérés, prêts à l’emploi. Ils ne nécessitent pas d’insuline pour entrer dans la cellule. Seul l’amidon le requiert.

Acides aminés

Contrairement à la tendance populaire, ce n’est pas de protéines que nos cellules ont besoin, mais plutôt d’acides aminés. Les cellules de l’estomac ne doivent pas être en déficit de sodium organique. Cela peut compromettre la production d’acide chlorhydrique et de pepsine, nécessaire à la digestion de protéines. Le concombre et le céleri sont une excellente source de sodium organique.

Diminuer les gras

La digestion des gras est un travail très exigeant. Votre foie doit être en très bonne condition pour qu’il puisse, à l’aide de la vésicule, produire de la bile afin d’émulsifier les gras. De cette façon, les enzymes digestives peuvent briser les liens entre les molécules. La plupart d’entre nous avons un foie tellement engorgé, que le corps échoue à transformer les gras en acides gras. Notez que les feuillus en contiennent et sont comme les fruits, assimilables et biodisponibles.

Préserver ses enzymes

Les enzymes digestives ne sont pas une source inépuisable dans le corps. Nous avons chacun notre potentiel d’enzymes digestives selon notre bagage génétique. Si nous avons mangé cuit la plupart du temps, il se peut très bien que nous soyons en carence. La nourriture crue contient des enzymes nutritives servant à la première phase de la digestion et préserve donc notre banque d’enzymes digestives.

Phases biologiques

Pour stimuler les quatre piliers de la santé, il est recommandé de respecter les trois cycles biologiques du corps. Permettez un nettoyage corporel en ne mangeant pas ou peu entre 4 h et midi. Nourrissez-vous plus entre midi et 20 h. Ralentissez l’ingestion d’aliments pour bien absorber entre 20 h à 4 h.

Étape 2 : absorption

La deuxième étape est l’absorption. Pour bien absorber les aliments, il est très important que les intestins soient propres. Ainsi, l’organisme pourra absorber les nutriments. Une digestion faible produit de la fermentation, des toxines et de l’acidité qui irrite la paroi intestinale. Pour se défendre contre l’acidité, la membrane de l’intestin produit alors du mucus. Ce dernier se transforme en plaques mucoïdes qui nuisent à la bonne absorption des éléments. Il y a donc un manque d’énergie. Une alimentation ou une supplémentation haute en fibres est fortement recommandée.

Étape 3 : utilisation

La troisième étape est l’utilisation. Vous n’êtes pas ce que vous mangez, mais plutôt ce que vous utilisez. Vos cellules doivent baigner dans des liquides propres et alcalins afin que les fonctions de l’organisme s’améliorent ainsi que votre énergie. L’utilisation des éléments se fera avec l’aide d’hormones. Celles-ci vont aider les nutriments à intégrer les cellules.

Étape 4 : élimination

La dernière étape est extrêmement importante, c’est l’élimination. Pour avoir quatre piliers de la santé qui fonctionnent bien, évacuer est crucial. C’est d’ailleurs un problème qui doit être traité en premier. Une bonne élimination vise une selle par repas. Ces dernières doivent flotter, être bien formées et cassantes lorsque l’on tire la chasse d’eau. Une selle qui s’essuie facilement sans laisser de traces est aussi un signe de santé. Observez votre état après avoir bien éliminé… Votre énergie sera décuplée.

Conclusion

Afin d’avoir quatre piliers de la santé solides, prenez le temps de manger, d’être reconnaissant pour la nourriture et le moment passé avec les gens que vous aimez. Choisissez mieux vos aliments selon votre physiologie et allégez votre digestion en réduisant la quantité ainsi que les mauvaises combinaisons alimentaires.

Vous avez des questions sur cet article, téléphonez-moi au 514 268-9465

Patrick Ste-Marie Coach santé, naturopathe entraîneur

Partager ce blogue

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Mon panier
Votre panier est vide.

Il semble que vous n'ayez pas encore fait de choix.